Accueil flèche Nouvelles flèche Nos Elles
Leadership féminin
En savoir plus
Formations
Voir les formations
Balados
Voir les balados

Nos Elles

Le samedi 19 juillet 2014

Un des objets de notre mission chez Alma ma terre est de mettre en lumière des femmes formidables. Des femmes qui accomplissent de belles choses, de grandes choses, souvent dans l'ombre. À mon plus grand plaisir, je vais donc avoir la chance d'échanger avec des Championnes du mondes, et de vous raconter ici un peu l'histoire de ces femmes de têtes et de coeur, qui tous les jours, contribuent à un monde meilleur. Comme des fées qui illuminent notre quotidien, qui partagent et inspirent par leurs pouvoirs et leurs vertus. C'est avec un immense plaisir que je vais aller à la rencontre de Nos Elles. Bonne découverte ! Janie Duquette

Nos Elles: Caroline Codsi

 

J'ai rencontré Caroline Codsi dans son 'corner office' du centre ville de Montréal. La fondatrice de l'initiative La Gouvernance au féminin (www.lagouvernanceaufeminin.org) est actuellement Vice-Présidente Exécutive et Directrice générale, Est du Canada pour Cira services médicaux, un poste qu'elle occupe depuis 9 mois.  C'est une ancienne patronne avec qui elle a gardé des liens, qui l'a convaincue de la joindre dans cette nouvelle aventure. Son expertise et sa passion: la gestion et le développement des carrières, des individus. Un background solide en ressources humaines et en vente font d'elle une pilote remarquable. Son super-pouvoir? Le contact, la connexion.

 

Née à Beyrouth au Liban, un peu avant la guerre, Caroline a une enfance marquée par les nombreux déplacements et la constante adaptation au changement.  Son domicile est parfois au Liban, en France ou au Canada. Elle y fréquente plusieurs écoles. C'est propablement pendant cette période qu'elle apprend d'abord à maîtriser l'art de se faire des amis, de se construire un cercle social intéressant et un peu de confort chaque fois qu'elle est 'la nouvelle' dans le coin.  Caroline ne considère pas la tâche difficile. C'est une fille positive, qui voit le bon dans chaque situation. Elle apprend donc jeune à surfer la vague du changement, un autre atout de taille quand il est question de leadership.

 

À 17 ans, elle se retrouve seule à Paris, où elle amorce sa vie de femme. Entre le travail et les études, une rencontre importante. Elle emménage rapidement avec celui qui allait devenir son premier mari dans une chambre minuscule et elle commence à construire sa vie professionnelle.  Des études en langues (Caroline maîtrise 4 langues: l'anglais le français, l'arabe et l'espagnol. De plus, elle se débrouille très bien en italien et en portugais), deux boulots plutôt qu'un pour joindre les deux bouts et payer les études.  L'ingéniosité est à l'avant plan durant ces années ou elle 'peut faire des miracles avec une poignée de dollars par mois'.

 

Quelques années plus tard le couple quitte la ville Lumière pour s'installer à Montréal.  Ce sera la croisée des chemins pour les jeunes mariés. Le jeune homme préférera retourner dans son pays natal quatre ans après son arrivée.  Caroline décide de rester et termine des études au HEC. Peu de temps après, le coup de foudre.  Un deuxième mariage, deux magnifiques enfants et une carrière en ressources humaines suivront. Pourtant, ce n'est qu'après avoir traversé la dure épreuve de se séparer du père de ses enfants, onze ans plus tard, que la vie professionnelle de Caroline a réellement prit son envol.  Le courage et la résilience ont guidé son chemin.

 

Caroline est énergique, n'a pas peur de travailler fort, dans la vie comme dans le sport. Se maintenir en santé et en bonne forme physique font partie de son quotidien. C'est une femme compétitive, qui aime se réaliser et 'gagner'.  Elle aime aussi donner. Donner de son temps, offrir et trouver des ressources.  Aider les autres la rend heureuse, la ressource.  C'est une femme qui se retrouve comme on dit 'sur son X', puisque ce talent de développer des affaires et des carrières, cumulé  à la propension pour le don de soi, sont aux centre de son expertise professionnelle.  

 

Si s'impliquer dans la communauté fait partie de l'agenda de Caroline,  ça fait surtout partie de ses valeurs.  Profondes. Son intention est pure, ses réalisations dans le domaine caritatif, nombreuses.   Quand on lui demande si elle aussi, bénéficie de coups de mains, de la générosité de ses pairs elle répond d'abord par la négative. Réaction de battante, qui lutte fort pour obtenir ce qu'elle veut, qui n'a pas l'impression que  quand elle arrive au but, elle reçoit un cadeau. Simplement une contrepartie pour un travail bien fait.

 

Ensuite, elle doit admettre que l'ouverture et la générosité des femmes qui ont croisé son chemin ces dernières années l'ont particulièrement touchée. Elle cite Monique Jérôme Forget, Françoise Bertrand, Danièle Henkel.  Elle a aussi été choisie par les membres de sa cohorte comme 'Valedictorian' (généralement, le meilleur étudiant d'une promotion, la personne désignée pour faire le discours lors de la remise des diplômes), lorsqu'elle a gradué, tout récemment, du programme de formation en gouvernance d'entreprise de l'Université McGill. Cette considération l'a aussi émue. Mais elle ne s'en formalise pas longuement. Elle poursuit en me parlant de ses projets avec passion, en ramenant la discussion vers ce qu'elle peut faire pour les autres plutôt que de garder la lumière sur elle.

 

Quand je lui demande pourquoi elle s'investit pour la cause des femmes et leur trop lente accession au pouvoir ces jours-ci elle me raconte une anecdote. Ce n'est pas elle qui a choisi la cause, c'est plutôt la cause qui l'a choisie. Lorsqu'elle a prit connaissance, en 2010,  des statistiques navrantes concernant la représentativité des femmes au sein des conseils d'administration, elle décide d'ouvrir son imposant carnet de contacts et d'organiser un 5 à 7. Un rassemblement, pour en parler entre femmes, pour tenter de trouver des solutions. Ce qui pour elle, n'allait être qu'une activité de résautage, prit rapidement la forme d'une initiative concrète pour encourager la Gouvernance au féminin. 

Et comme instigatrice, c'est à elle que revenait le volant.  Elle l'a prit, et depuis, elle n'a jamais regardé derrière.

 

par Janie Duquette Juillet, 2014

 

L'implication de Caroline dans des activités aux fins caritatives et auprès de Conseils d'administration est trop imposante pour en faire la liste complète ici. Nous tenons toutefois à mentionner tout spécialement son implicaion à titre de Présidente d'honneur de l'événement Le Grand Défilé du Logis Rose Virginie. Le Logis Rose Virginie vient en aide aux femmes en difficulté en leur proposant un lieu d'hébergement supervisé et semi-autonome pour une période pouvant aller jusqu'à 3 ans. On peut se procurer des billets pour l'événement en suivant le lien qui suit:

 

http://www.logisrosevirginie.org/

 

 Également, dans le cadre de ses activités pour la Gouvernance au féminin, Caroline réalisera sous peu des entrevues vidéo avec des femmes dirigeantes. C'est avec un grand plaisir qu'Alma ma terre va diffuser ces entrevues. 



Retour à la liste des nouvelles


Inscrivez-vous à notre infolettre